Pourquoi Oxo ?


Nous concevons nos séances de théâtre interactif comme un temps fort pour les jeunes. Nos retours d’expériences montrent que ces moments ludiques de réflexion sont très marquants dans leurs esprits. Pour ce faire, nous construisons nos interventions selon trois axes.

1/ Une pièce percutante
Sans chercher à mimer le “parler jeune”, nous voulons que les personnages soient crédibles aux yeux du public et que les situations proposées parlent de leur réalité. Les traits sont parfois exagérés, voire provocants (c’est du théâtre !) et cherchent à susciter le rire, la colère, l’empathie. Cet effet miroir pousse les élèves à parler de ce qu’ils ont vu, vécu, fait, de ce que ça leur inspire, des parallèles qu’ils font avec des histoires dans l’établissement ou dans leur vie quotidienne.

2/ Nous laissons une place majeure à l’interaction
La moitié de la séance est consacrée aux improvisations sur scène avec le public. Ces interactions sont, pour nous, le cœur de l’action et engagent les jeunes à construire leurs propres réponses face à une problématique. De plus, chez certains jeunes, la parole des pairs peut faire davantage écho qu’une information descendante émise par des adultes. Dans les faits, nous remarquons que les élèves sont particulièrement réceptifs lorsqu’un de leur camarade est sur scène.

3/ Nous insistons sur l’aspect ludique de l’intervention
Assister à une pièce de théâtre, venir jouer avec des comédiens, rire de ce qui se passe sur scène… les élèves sont parfois étonnés du ton de ces séances de prévention. L’effet de surprise et le rire nous semblent de bons leviers pour la réflexion et la discussion. C’est pourquoi nous avons affiné notre mode opératoire en entamant nos séances par une petite mise en scène décalée, voire loufoque, qui permet de briser la barrière scène-salle et de faciliter la spontanéité des réactions du public. Ce travail préparatoire nous permet d’avoir des interactions plus nombreuses et donc un débat sur scène plus riche.